Archives du mot-clé studio

S1E10/ LE MASTERING

Studio Colorsound

Alors qu’est-ce que c’est que le mastering ? Eh bien le mastering c’est faire un son pro, un son propre. C’est le mix, mais en mieux. Ce serait comme faire passer une belle photo par Photoshop, pour qu’elle n’ait plus aucun défaut ! Affiner et en même temps renforcer le son global du projet. Et pour ça, mes morceaux vont encore passer dans plein de machines.
C’est Jeff Cuvelier, le saxophoniste de l’album qui me conseille Colorsound StudioMastering. Il a fait masteriser un des albums de Tarace Boulba chez eux et il était très content du résultat.
Je suis dans la cour des grands, ColorSound a masterisé les albums de Laurent Garnier, David Guetta, Christine and the Queens, Liz Mc Comb …C’est David Hachour qui va travailler sur mon projet.

David Hachour colorsoundDavid est avant tout musicien. Il capte tout de suite l’ambiance de mes chansons. Son assez organique tirant vers le jazz, qu’il faut conserver et les effets electro à faire ressortir. Le tout sans gonfler le son comme des dingues. Il faut conserver la finesse du propos.
Je passe la journée chez ColorSound pour entendre David travailler. Tout m’intéresse et j’ai envie de suivre tout le processus. Il est étonné ! Il me dit que c’est rare que les filles s’intéressent à la pure technique du son et qu’il n’y en a pas beaucoup qui viennent au mastering.

mastering colorsound
Moi ça me passionne. J’ai l’impression que la musique arrive comme une eau un peu trouble. Elle passe par tous ces filtres et en ressort complètement limpide.
A la fin de la journée, le son est nickel, sophistiqué, class.
Voilà… maintenant il faut passer à la fabrication du CD.

S1E04/ LE STUDIO

Le choix du studio

Logo des disques Vogue

 

Ca y est, le concept de l’album est trouvé. Je vais faire un petit album, ce qu’on appelle un EP (Extended Play), album de 5 ou 6 titres, pas plus, avec une thématique unique . Pourquoi ce choix ? Je pense que les modes de consommation de la musique ont changés. Le public n’a pas forcément envie aujourd’hui d’écouter un album complet. Et puis tout va très vite : quand on sait que faire un disque prend deux ans et qu’en quelques semaines son actualité est déjà dépassée, je me dis qu’il vaut mieux rester dans des formats courts et faire des sorties plus rapprochées.
Bref : un 6 titres avec le remix d’une chanson en bonus !
Studios de la Chine, consoleJe pars donc en quête d’un studio : premier casse-tête : faut-il d’abord que je contacte les musiciens pour connaître leur planning et leurs disponibilités, ou dois-je contacter le studio en premier pour proposer des dates précises aux musiciens ? Allez, je commence par le studio! J’en contacte alors plusieurs, devis, contact humain, matériel… et mon choix s’arrête sur les Studios de la Chine. Bonne entente avec Hubert Montoya le boss, prix dans mon budget, studio dans lequel on se sent bien, et disponibilité pour les dates que j’ai envisagées. Ce sera ma base.
Pour les claviers, je décide de me délocaliser. Sur les conseils de Pierre Attyasse je contacte les studios Midilive Microbe, qui sont les anciens studios Vogue. Le son des seventies
Je veux des claviers vintage, les tout premiers keyboards électriques, avec leur mécanique et leur sonorité. Pierre me dit que là-bas je trouverai tout ce que dont je peux rêver. Effectivement, ils ont tout ce qu’il faut pour retrouver le son des seventies… Allez c’est booké !

Maintenant il ne me reste plus qu’à appeler les musiciens …

Enregistrement de mes voix EP Rouge à Rêve

Prises de batterie EP Rouge à Rêve