Archives pour la catégorie STORYTELLING

Les différentes étapes

CONCERT A LA PLACE ROUGE

Quelques photos prises au téléphone de notre concert à La Place Rouge au Kremlin Bicêtre. Date très sympa, révision du répertoire sans trop de pression et préparation à la suite …

E4/ MUSIC ET BUSINESS, CA MARCHE ENSEMBLE !

Petit récap une semaine après la sortie du CD : vous venez nombreux sur la  boutique du site pour l’acheter et il est maintenant également en vente en numérique. Je n’ai qu’un mot … continuez à acheter et à consolider ce succès de l’indépendance et du travail. Pour arriver à ce résultat, j’ai suivi il y a un an une formation sur le music business pour artistes indépendants. Cette formation ouvre une nouvelle session à partir du dimanche 11 octobre de 18 à 19h30.  Voici le lien pour ceux qui me suivent et  qui souhaitent développer  et réussir leur projet d’artiste.

Cliquez ici pour réserver votre place ce dimanche 11 septembre de 18h à 19h30

C’est ce qu’on appelle un lien d’affiliation ce qui signifie que si vous décidez ultérieurement de suivre cette formation par l’intermédiaire de ce lien, je toucherait une petite commission.  C’est un modèle économique qui fait aujourd’hui également partie des revenus qui peuvent être générés par la musique et par les réseaux que l’on se crée en tant que music entrepreneurs.

Cette première conférence est gratuite … n’hésitez pas à aller la suivre !

 


 

S3E2/ PREMIERE TV

voxafrica-logo-december

Je vais faire une TV !!! J’ai contacté Olivier Enogo et Cathy Crussy de VoxAfrica et celle-ci m’a rappelé tout de suite…Un de ses invités  s’est désisté et elle me propose d’être son invité d’honneur pour la prochaine émission Voxladies club. C’est dans deux jours !

Je dis oui … et je commence à avoir un trac monstre !

Arrive le jour J. Je rentre dans les locaux d’Africavox et je suis tout de suite prise en charge par les maquilleuses. Cathy Crussis arrive également, me parle des sujets qu’elle va aborder, et fait tout pour me détendre. Gentillesse et attention.

Ca y est ça commence.  Au début, je me sens très tendue,  ne sachant pas quelle caméra regarder. Je respire et lors d’une pause, Cathy me dit de ne pas me poser de questions et de la regarder elle. Les caméras, c’est le travail du réalisateur.

tv 1

Je me détends. Lorsque je parle  de mon projet et de ma musique, tout va bien !

Les chroniqueuses de l’émission arrivent ensuite.

Elles ont l’habitude, elles sont très pros tv2et au fur et à mesure que l’émission avance l’ambiance est de plus en plus relax. Excepté le moment ou Cathy ayant prévu de nous faire chanter du Myriam Makeba se trompe et lance Summertime. Je vois alors le visage de la chroniqueuse qui devait chanter avec moi se décomposer car elle ne connait pas le titre. Finalement je commence, elle fait une 2ème voix, et nous assurons sans problème.

Pour le final, toute l’équipe reprend le titre de Myriam Makeba, et l’émission se termine dans un super feeling.

Je la regarde  15 jours plus tard. Ca va, c’est super sympa. Bonne ambiance et mon trac du début ne se voit pas …tv3

Première grosse épreuve média passée avec succès !

 

S3E1/ 1ER CONCERT

 

affiche concert tancrouMon premier concert est à Tancrou dans le 77. C’est un copain bassiste qui m’a mis sur le coup. L’association musicale du petit village organise un concert avec Nassim Dendane et ils ont besoin d’une première partie. J’accepte, bien que je me sente encore un peu juste pour le live. En effet, dans cette  formule où je suis seule, j’assure la basse et la voix sur le Play Back des musiciens préenregistré, et après 1 mois 1/2 de répétition, mes doigts ne sont pas encore tout à fait « automatisés ».

Le concert est à 20h30. J’arrive vers 18h. Balances, rencontre avec l’équipe organisatrice. Nassim arrive également et nous faisons connaissance.

Nous dînons ensuite tous ensemble et il est déjà 20h30. Le maire est là, mais le public est assez clairsemé.

Je suis partagée car c’est un concert de rodage pour moi. Si je ne suis pas tout à fait au point, c’est bien qu’il n’y ait pas trop de monde, et en même temps, me sentant tout juste prête, j’ai besoin de l’énergie du public.

isa tancrouJe commence donc mon set. Les quatre premières chansons passent bien : bonne concentration et détente. Sur la cinquième, c’est le drame, ma sangle de basse se décroche au beau milieu de la chanson.

Comme je sais que je manque de travail, je finis le set trop concentrée sur mes doigts et pas assez dans l’échange et le don avec le public. J’ai assuré, mais je sais qu’il faut faire beaucoup mieux !

 

nassim

 

Nassim enchaîne ensuite. Il est tout de suite dans la bonne énergie.Il fait un set extraordinaire.

 

Après le concert, les gens viennent me féliciter mais je ne suis pas contente de moi. Trop de retenue, et pas assez de maîtrise sur l’ensemble.

Par contre, avoir vu Nassim est une grande leçon. Parfaite maîtrise de l’instrument et don total au public.

Je sais ce qu’il me reste à faire …. Travailler, travailler et travailler encore !

Pour ne plus avoir à penser à mes doigts, pour être totalement détachée de mon instrument et  pour pouvoir me concentrer complètement  sur la voix, l’interprétation et le public.

Allez, je retourne répéter !

S2E7/ LA POST PROD

 

Je rencontre ensuite Erwann, qui va s’occuper du montage.

Jeremie, François et lui montage clip commencent  le matin. Moi  j’arrive après avec un œil neuf et on fait les retouches tous ensembles.Une fois que le montage est achevé, passage à l’étallonage avec Kevin Le Dorz et finitions FX avec Maxime en studio de post production.

Ce clip est un petit bijou, réalisé grâce à l’engagement et à l’investissement total de tous, équipe, figuration, post-prod.

Je vous en remercie tous ! Quand on a commencé, J’ai eu l’impression d’être montée dans un train à grande vitesse et de ne plus pouvoir en descendre… je suis heureuse de n’avoir pas pu sauter de ce train, le résultat est au delà de mes espérances !

P1040481

 

Sortie prévue le 29 Mai

Réalisation : Jérémie Prigent – François Rémond
Direction de la photographie : Raùl Fernandez
Avec Isa Somparé – Nicolas Ullmann.

Assistant réalisateur : Edouard Pradel de Lamaze
Directeur de production : Anis Ben Jaber/ Décor : Adeline Huet / Maquillage-Coiffure: Laetitia Bille / Assistante maquillage : Aurélie Biva / Costumière : Marine Petitfrère /Assistant-caméra: Selen Kilinc / Électricien : Samir Hadjazi / Régie : Matthias Couty, Julien Petit, Vincent Bagourd / Photographe de plateau : Rebecca Girard.

Montage : Erwan Le Quéré / Étalonnage : Kevin Le Dorz / Montage FX : Maxime Poidevin.

 

S2E6/ TOURNAGE JOUR 2 INTERIEUR

 

J’arrive le lendemain matin au studio de tournage. Adeline, l’accessoiriste s’est débrouillé pour nous refaire les décors essentiels en une nuit, et on a modifié le plan de tournage… ça va aller… plan B !

Aujourd’hui c’est on tourne les séquences avec tous les sosies. Donc beaucoup de maquillage et beaucoup de costumes… et beaucoup de temps pour tous ces changements.

Nicolas tourne ses scènes. Un seul personnage pour lui, mais qui sera dupliqué trois fois dans le même plan. Il joue de tous les instruments qui composent la bande son. Effet spéciaux un peu vintages mais toujours efficaces. D’ailleurs notre spécialiste FX Maxime Poidevin est sur le tournage et donne ses directives pour pouvoir ensuite travailler ses effets sans qu’un bras ou qu’une jambe dépasse d’un plan à l’autre !

P1040439

Moi je passe d’Amy Whinehouse à Lara Croft … Ces images seront très rapides dans le clip mais c’est ce qui prend le plus de temps. Maquillage/démaquillage, habillage/déshabillage. Leatitia, Aurelie  et Marine bossent comme des dingues. Pour moi c’est très marrant à jouer ! Malgrè tout on avance vite, l’équipe est géniale. Chacun bosse de façon optimale et à 19h c’est l’heure du pot de fin de tournage !  Yes we can !

 

S2E5/ LE TOURNAGE EXTERIEUR JOUR

 

pdt

Edouard le premier assistant nous à fait un plan de tournage d’équerre sur deux jours. Les autorisations de tournages sont accordées. La figuration est convoquée. RV à 8h du mat le 23 janvier pour notre premier jour. Raul le chef op est au taquet !

On a regardé la météo… en principe il ne pleut pas, mais le thermomètre annonce 0° degrès. Et moi je suis en petite robe rouge d’été ! J’angoisse beaucoup plus à l’idée de ne pas pouvoir me décontracter à cause du froid, qu’à l’idée de tourner …

 

8h : Je passe voir les figurants en arrivant, et je les trouve tous emmitouflés à prendre le petit déjeuner… et déjà pas très réchauffés ! Je passe au maquillage, j’enfile ma robe d été, et me voilà sur cette place à Montmartre ou il va falloir que j’enlève mon manteau. Chaud devant !

 clip K

On commence à tourner la première séquence, celle dans laquelle les « fans » sont sensés chanter avec moi. Faut dérouiller la voix, faut dérouiller le corps, et il faut surtout braver la température polaire. Heureusement il y a le chant et au fil des prises, on se prend tous au jeu on se met à chanter de plus en plus fort. Cela devient un vrai concert, et on trouve l’énergie et la chaleur qui vont avec… on se réchauffe . Il est déjà midi ! On a fini et on a tous presque chaud ! En tous cas dans les cœurs ! Clap de fin pour cette séquence !

L’après midi c’est les séquences à deux, avec Nicolas qui est gelé lui aussi ! le canapé rouge, les cœurs, l’amour !  Dès que la prise est bonne on passe à la suivante. Quand on tournera aux caraïbes, pour le prochain clip, on fera comme Stanley Kubrick, 40 prises minimum ! Aujourd’hui on essaie de travailler vite !

rue foyatier3
Repérages Montmartre

Moi je tiens le coup car j’ai aussi une scène dans laquelle je descends les escaliers montmartrois en courant. Je passe donc le reste de l’après midi à les descendre, mais aussi à les remonter … donc ça va, j’ai chaud !

Il y a également beaucoup de passants qui s’arrêtent quelques instants pour regarder et je fais quelques belles rencontres.

Seule fausse note de la journée, Rebecca la photographe perd ses clefs de voiture… voiture dans laquelle se trouvait une grosse partie des décors du lendemain. Avant de rentrer à la maison, réunion de crise. Des solutions, des solutions !

 

S2E4/ LA PRE-PROD

On a une première réunion avec le directeur de production qui va gérer le budget, la maquilleuse, la costumière et le premier assistant. Moi je suis dans mes petits souliers, en me disant que tout ces gens vont travailler pour moi, pour ma chanson. On se met d’accord sur les jours de tournage nécessaires, les lieux de tournage à repérer, le budget costumes, le budget maquillage, perruques. Bref réunion de pré-prod comme pour un film de cinéma. Je suis assez impressionnée, ils sont super pros ! Je suis bien entourée !
RV est pris avec Laetitia chez qui je vais aller faire des essais maquillage et perruque. Un autre jour nous faisons des essais costumes à la maison. Marine a amené plein de tenues différentes, et ma copine Dorothé nous a prêté également quelques vêtements sur son stock… c’est le boxon à la maison mais on trouve les différents personnages et à l’issue des essayages, tout le monde est content !

 isaassayage

Avant le tournage il faut maintenant faire les photos, support de l’histoire de ce couple qui ne va pas très bien.
RV est pris chez Nicolas Ullmann, que je ne connais pas encore et qui joue mon compagnon dans le clip. C’est Rebecca Girard, qui va nous shooter.
On se met en place, d’abord seuls, puis ensemble. On doit représenter un couple qui ne s’entend plus, qui ne communique plus. En incarnant ce couple en perdition la sensation est assez désagréable. Tant pour Nicolas que pour moi, le fait de jouer la fermeture, de se tourner le dos nous fait ressentir le malaise d’une rupture… et paradoxalement, cette mauvaise sensation ressentie en commun crée des liens. Je suis heureuse qu’il joue mon compagnon dans le clip. Cette première rencontre est une vraie rencontre.

Photo Rebecca Girard
Photo Rebecca Girard

Tout est prêt, y’a plus qu’à tourner !

S2E3/ L’ECRITURE DU SYNOPSIS

On se revoit une deuxième fois, ils me proposent d’écrire un scénario pour la chanson choisie pour le clip.

Ce sera « Comment tu m’vois », qui raconte une vraie histoire et qui les inspire d’emblée…

scenar

« Comment tu m’vois »  Idées : Travail autour de la photo, travail autour de l’image qu’on projette, celle qu’on renvoie. Travail autour du fantasme que peut inspirer cette image et travail autour du couple dont l’image réciproque se dégrade au fil du temps. Et bien sûr, travail autour de l’ophtalmologie (lol) !!! Y’a de quoi écrire ! Plusieurs RV autour du synopsis, puis du scénario, retravail en fonction des idées qui naissent et du budget qui ne sera pas extensible. On n’aura pas d’effets spéciaux à la « Christine and the queens » (trop cher !) mais on va quand même se faire un peu plaisir ! Plusieurs personnages sosies, différentes images pour une même personne ! et dans le rôle du boy friend, Monsieur Nicolas Ullmann « l’homme aux mille visages » qui cette fois gardera le sien mais en triple exemplaire !

Nicolas Ullmann
Nicolas Ullmann

 

 

 

 

Ca y est, le scénario est bouclé, et il nous plait à tous les trois. Jérémie et François me proposent également l’équipe avec laquelle ils ont tourné leur premier court et qu’ils commencent à contacter. Pour des salaires très symboliques, tout le monde va être  d’accord !

Réalisation : Jérémie Prigent – François Rémond
Direction de la photographie : Raùl Fernandez
Avec Isa Somparé – Nicolas Ullmann.

Assistant réalisateur : Edouard Pradel de Lamaze
Directeur de production : Anis Ben Jaber/ Décor : Adeline Huet / Maquillage-Coiffure: Laetitia Bille / Assistante maquillage : Aurélie Biva / Costumière : Marine Petitfrère /Assistant-caméra: Selen Kilinc / Électricien : Samir Hadjazi / Régie : Matthias Couty, Julien Petit, Vincent Bagourd / Photographe de plateau : Rebecca Girard.

Montage : Erwan Le Quéré / Étalonnage : Kevin Le Dorz / Montage FX : Maxime Poidevin.

equipe Comment tu m'vois

 

S2E2/ LA RENCONTRE # JEREMIE PRIGENT # FRANCOIS REMOND

Jeremie prigent françois Remond
Jeremie Prigent et François Rémond. Photo Rebecca Girard

Je réponds immédiatement à Jérémie Prigent, c’est lui l’auteur de ce film avec François Rémond. J’apprendrais plus tard que ce sont deux réalisateurs qui travaillent toujours ensemble. Je lui écris que je cherche un réalisateur pour clipper une de mes chansons. Je lui demande si cela peut l’intéresser. Jérémie qui est toujours très réactif (je m’en rendrai compte durant toute notre collaboration) me rappelle tout de suite. On se met à discuter. Je lui dis que je n’ai pas d’idée préconçue par rapport à ce que je veux. La seule chose que je sais, c’est que je veux un univers décalé, comme celui qu’il y a dans leur film ! Et ça… ça lui parle ! Le courant passe, on se dit pourquoi pas ? Il me demande de lui faire parvenir mes chansons pour voir si mon univers peut lui convenir.

Oui ! l’univers lui plait, autant que m’a plu le sien. Et il me parle alors de François qui est son alter ego filmique, et qui doit lui aussi être convaincu. Après 2/3 jours d’attente, verdict : François aime les chansons et les textes ! On décide de se rencontrer.

Petit café Place de la République où ils font tous leurs RV et… coup de foudre à trois ! Ils ont leur univers à eux, avec une vraie exigence artistique, et une vison du travail qui semble complètement coller avec ce que je veux pour un clip. Et mon projet leur plait aussi !

On est d’accord ! on officialise … et on prend notre première photo !

10341942_10152288424166618_6603473556659705720_n